Nature

Bonnes chaussures et sac à dos !

C’est vrai, le Clos des Chênaies est idéal pour se détendre, contempler, se reposer… mais il est également entouré d’une multitude de petites et grandes randonnées. Et puisque le beau temps est de retour, voici une petite liste non exhaustive pour les motivés et les plus courageux !

 

Dompierre les Eglises

2 circuits : circuit du château (8 km) et circuit panoramique (14 km). A voir : vallée de la Brame avec ses moulins, panoramas, bourg de Dompierre les Eglises. L’intégralité des deux circuits se font sur des petites routes de campagne, il n’y a pas de chemin en terre ou en herbe.

Informations pratique

Départ : Vous pouvez commencer à partir du Clos !
Distance : 1,8 km / 7,5 km
Balisage : Jaune / Bleu

 

 

La Benaize

La Benaize traverse le Nord de la Haute-Vienne en serpentant entre forêts et prairies. Si elle est calme par endroits, elle prend aussi parfois des allures de torrent de montagne. Une partie de son cours est répertorié à l’inventaire des ZNIEFF, pour son intérêt écologique.

 

Informations pratique

Départ : Place de l’Eglise – 87890 JOUAC
Voir comment s’y rendre depuis le Clos
Distance : 7,5 km
Balisage : Bleu

 

 

Chemin de Paris

Magnac Laval est à la croisée des chemins car le Chemin de Paris serait une ancienne voie gallo-romaine secondaire reliée à l’ancienne voie gallo-romaine nord-sud, elle permettait la liaison entre l’est et l’ouest. Ne manquez pas la tombe du marchand (pierre allongée en forme de tombe). Points de vue sur les Monts d’Ambazac.

 

Départ : La Mornière. Dans le village tourner à droite, passer la ferme (une plate-forme empierrée sert de parking).
Voir comment s’y rendre depuis le Clos
Distance : 7 km
Balisage : Jaune

 

 

 

Sentier Les Chevreuils

Le Haut Limousin vous ouvre ses portes. Grande randonnée de 40 km pour les randonneurs aguerris. Partez à la découverte des étangs, des ruisseaux et du patrimoine bâti de la commune d’Arnac la Poste. Variante de 6h30 et 26 km en passant par le hameau des Branles.

Départ : Parking sur la place du Champ de foire, à côté de la Mairie – 87160 ARNAC LA POSTE
Voir comment s’y rendre depuis le Clos
Distance : 40 km / 26 km
Balisage : Jaune

 

 
Sources : tourisme-hautlimousin.com / tourismelimousin.com
Crédit photo : pexels

 

 

Nos amis les lamas

Saviez-vous que les lamas sont en semi-liberté au Clos des Chênaies ? Il n’est pas impossible qu’un matin, un lama pointe le bout de son museau sur votre terrasse pour vous demander une caresse ! Mais connaissez-vous vraiment cet animal ?

 

Le lama, docile et doux avec l’homme, est de nature grégaire et a donc besoin de vivre en troupeau. Les femelles commandent le troupeau et sont chargées de l’éducation des jeunes.

 

Le lama est un animal indépendant mais n’en ait pas moins très attachant et peut se précipiter sur vous pour obtenir un câlin ! Les enfants les adorent ! Attention toutefois, le lama n’est pas une peluche vivante, il est préférable que les enfants soient accompagnés par un adulte lorsqu’ils s’approchent d’eux.

 

 

 

Est-ce que les lama crachent ?

Les lamas sont très expressifs, ils utilisent énormément leurs oreilles et leur bouche. Quand ils sont énervés, ils vont commencer par rabattre leurs oreilles en arrière. Puis, avec leur bouche, ils vont faire des claquements de langues. Les borborygmes créant un excès de salive, le lama va gonfler les joues, puis cracher la salive excédentaire. Ce crachat est une sorte de crachat d’alerte et d’irritation. Si cet avertissement ne suffit pas, le deuxième crachat arrive et celui-ci est vraiment nauséabond… beurk !

 

Mais il faut savoir que si les lamas se crachent dessus entre eux, ils crachent rarement sur les êtres humains 😉

 

La Pleurote tardif

En février, partez à la recherche de la pleurote tardif ! Ce champignon ne peut être confondu avec les autres espèces de pleurotes et son apparition tardive lui évite d’être attaqué par les insectes. On pourra le cueillir sur les souches ou les troncs morts. Ce champignon résiste bien au gel. Même si les chapeaux gèlent la nuit, ils reprennent leur croissance dès que les premiers rayons de  soleil réchauffent les sous-bois. Bonne cueillette !

 

© Dominique – foretdorleans.com

 

Chapeau : 4 à 15 cm, bombé puis s’étalant, en forme de console, rein, coquillage ou spatule ; cuticule sèche, lisse, légèrement squamuleuse vers le substrat, visqueuse par temps de pluie, tonalités diverses du gris verdâtre à brun olive en passant par toutes les nuances ocre jaunâtre, brun rougeâtre dans l’âge ;
marge longtemps enroulée, régulière

 

Lames : fines étroites et serrées, faiblement décurrentes, fourchues, arrêt net sur le pied, blanches à crème jaunâtre pâle ;
arêtes régulières et entières

 

Pied : de 0,8 à 1,5 cm de haut sur 0,5 cm, court, robuste, excentré à latéral, aminci vers le substrat, jaune couvert d’écailles sombres

 

Chair : épaisse, coriace, blanchâtre, légèrement amère ;

 

Spores : sporée blanche, amyloïde ;
spores cylindrique-arquées : 6 x 1,5 µm

 

Comestible : Oui, peu de valeurs nutritionnelles

 

 

Attention lorsque vous consommez des champignons. En cas de doute, demandez l’avis à un pharmacien et adressez-vous à une société de mycologie.

 

Source : champyves.fr / Image : foretdorleans.com

Les Parcs Naturels

Situé entre 3 parcs naturels, le Clos des Chênaies enchantera les plus grands amoureux de la nature.

 

Le Parc Naturel Régional Périgord Limousin

© PNR Perigord Limousin

Chaque été, en juillet et en août, et aussi ponctuellement au printemps et à l’automne, le Parc naturel régional Périgord Limousin propose des animations alternant pêche, chasses au trésor en forêts, fabrication de jouets des prés et des bois et ateliers ludiques dans les fermes pédagogiques et chez les artisans châtaignier du Périgord-Limousin… De quoi ravir petits et grands !

 

Source : pnr-perigord-limousin.fr

 

Le Parc naturel régional de la Brenne

Héron cendré © PNR de la Brenne

Le Parc naturel régional de la Brenne recèle un patrimoine naturel exceptionnel. La Brenne abrite des habitats naturels remarquables et des espèces menacées de la faune et de la flore sauvage A ce titre, elle est inscrite sur la liste des sites de la convention internationale de Ramsar pour la préservation des zones humides et le Parc participe au réseau écologique européen Natura 2000.

Le Parc propose plusieurs modes de découverte des richesses naturelles et paysagères : observatoires, animations accompagnées, sentiers de découverte, exposition permanentes…

Suivez nos indications et n’oubliez pas vos jumelles !

 
Source : parc-naturel-brenne.fr
 

Le Parc Naturel Régional de Millevaches

Les macrolichens © PNR de Millevaches en Limousin

A pied ou à vélo, dans l’air ou sur l’eau, le territoire du Parc naturel régional de Millevaches en Limousin offre un large choix de patrimoines naturel ou bâti, de paysages variés, des rencontres et des découvertes de toutes natures. Terre d’élevage, notamment en bovin et ovin, le Parc naturel régional est également terre d’artisans : des métiers de l’alimentation, de production, de services et du bâtiment. Enfin, c’est une terre boisée, forêt de feuillus et de conifères occupent une grande partie du territoire et participe à dessiner des paysages hétérogènes.
 
Source : pnr-millevaches.fr